mardi 22 septembre 2009

Le chateau de Nagoya

Bonjour à tous !

Après quelques jours passés à Nagoya, j'ai de nouvelles photos à vous montrer.

Tout d'abord, avec Laura, nous avons visité hier le Château de Nagoya (plus ou moins le seul endroit ayant un intérêt touristique à Nagoya).



Ce château, achevé en 1612, a été construit dans le but de prévenir les attaques pouvant venir d'Osaka.
Malheureusement le donjon et d'autres parties ont brulé lors des raides aériens de 1945.
Ils ont été reconstruits mais malheureusement nous ne pouvons plus en apprécier l'intérieur original.


Le donjon reste toutefois magnifique du dehors.



Ici les douves encerclant le château.

L'emblème du château est constitué de deux dauphins dorés (ils ont l'air quand même moins sympas que les notres), situés sur le toit du donjon. Il y a un mâle et une femelle, mesurant plus de 2,5 mètres et pesant plus d'une tonne chacun.




Maintenant, tous les étages du donjon sont convertis en musée, l'intérieur n'est donc pas très représentatif.
On peut y voir quand même des estampes, des objets et des reconstitutions de salles (je ne pouvais pas prendre de photo avec flash, et peut-être pas de photo tout court, donc ça ne rend pas très bien) :



Le donjon et son intérieur traditionnel.

Une armure de samouraï (on se rend compte qu'ils étaient tous petits !)

Et son sabre.

Je suppose que c'est pour transporter quelque-chose d'important... mais quoi ?
(il y a très peu de traductions en anglais)


Ceci est la reconstitution d'une bibliothèque du château.


Ici une salle pour "parler de politique".


Voici le plan du château, on peut voir le donjon en haut à gauche.


La photo souvenir avec le dauphin doré.


Et la photo souvenir en habits traditionnels.


Voici une représentation de ce que voit un oiseau quand il survol le château.
Ça c'est chouette par contre !


Ce qui est agréable à Nagoya, c'est qu'il y a plein d'espaces de verdure. Tout d'un coup on sent la forêt au milieu de la ville. Ça me fait penser aux relations très fortes que les Japonais entretiennent avec la nature, comme dans les dessins animés du Studio Ghibli.




Les Japonais adorent également illustrer leurs propos.
Je m'explique.
On peut tomber sur des plans illustrés ainsi (très pratiques car les noms des rues sont en kata et ne sont pas indiqués) :


Ou alors ils adorent illustrer leurs pubs, présentations, etc, de petits animaux ou de dessins façon manga (moi j'adoooooore, c'est trop chou) :

Ici avec des plats en plastique.


La mascotte de l'équipe de baseball de Nagoya. Ils adorent le baseball au Japon.


Une petite bête à l'entrée d'un club de jazz.





Le musée des sciences de Nagoya.

Il est 17h30, il fait nuit mais "keep smiling", on est au Japon.

Ici ils ont mis un poisson qui tremble pour expliquer qu'il ne faut pas prendre cette route quand il y a un tremblement de terre.



Ils adorent également appeler leurs enseignes par des noms français.
Les photos ci-dessous montrent des noms normaux, mais la plupart du temps ça ne veux rien dire, pourvu que ça ait une connotation française (il faudra que je vous photographie ça !), du genre "pain marché" ou "cocue".











Un truc génial ici, mais qui fait dépenser facilement (environ 100 à 120 yen la cannette, presque un euro), ce sont les distributeurs automatiques de boisson à tous les coins de rue (je n'exagère pas).
Pour l'instant ils distribuent des boissons froides (café noir, caffe latte, matcha latte (du lait parfumé au thé macha, super bon), du jus de pomme, du Coca (il y a du Zero mais jamais de Light), du thé (ici il est super amer, c'est... étrange), et plein de choses bizarres comme de la gelée au raisin en canette, pour bien te tromper).
Ça ne dérange pas les Japonais de boire du café froid, au contraire. Puis dans un mois, ils distribueront des boissons chaudes.
De même que dans les restos, nous n'auront plus de l'eau avec des glaçons ou du thé froid, mais du thé chaud (mais toujours amer...).



Autre habitude, attendre aux feux rouges.
Personne ne traverse tant que le petit bonhomme n'est pas passé au vert.
Au début c'est marrant, là ça devient un peu frustrant.



Par contre le truc qui m'agace ici, ce sont les vélos.
Tout le monde roule en vélo.
MAIS ils roulent toujours sur les trottoirs, jamais sur la route.
C'est super stressant ! Tu risque ta vie à chaque moment.
D'autant plus que quand il y a des pistes cyclables (très peu), ils ne les empruntent pas.
Déjà que c'est dur de marcher à gauche (parce que les Japonais roulent à gauche), en plus tu ne sais jamais de quel côté te mettre pour les laisser passer. Ça c'est vraiment un truc à revoir. Ils n'ont pas assuré là-dessus.



Par contre j'ai pu rencontrer des voitures très... intéressantes.


Ici la Cadillac panthère rose.


Et là, mieux que la Smart, la voiture ovni "1 place".


En nous promenant, nous sommes tombées sur une séance de dédicaces d'un groupe super connu (mais qui ?), de 12 filles habillées tendance tyrolienne. Sauf que les gens pouvaient juste leur serrer les mains, et pas plus de 3 secondes chrono.



Il y avait énormément de monde tout autour, scandant leurs noms.

Nous sommes aussi tombées sur un petit concert de rock en plein air.

video



Voici venu le temps de vous présenter ma résidence, ayant un petit goût de Fort Knox.
Déjà il faut badger pour entrer, bon normal.
Mais quand on attend l'ascenseur, un petit écran nous diffuse toutes les caméras de la résidence, et c'est vraiment flippant : pas un étage n'est oublié, le parking à vélos, à scooter, l'intérieur de l'ascenseur, l'entrée, etc.
Par contre elle est toute récente (2 ou 3 ans tout au plus, elle est en construction sur Google Map : 35.157716,136.910575).



On peut voir les 3 balcons à chaque étage.

L'interphone avec sa caméra.

Nos boites aux lettres, remplies de pub.


Et là c'est le supermarché à 100 yens, pas loin de la résidence.

Ça ce sont les consignes pour le tri...

Un sac pour les emballages plastiques, un pour les emballages en cartons ayant un intérieur en alu, un pour les bouteilles en plastique, sans le bouchon, il faut rapporter les emballages de boissons en cartons avec un intérieur blanc lavés et ouverts à plats au supermarché, un sac pour les ordures "burnable" et un sac pour les ordures "no burnable" mais de moins de 30cm x 30 cm x 30 cm, un panier commun pour les canettes, etc.

Promis, bientôt je vous mets des photos de ma chambre !

Voici pour la minute bizarreries :

Un sac fortement inspiré de Balenciaga cette fois-ci.


Ici Pokémon n'est pas mort !



J'ai tout ce qu'il vous faut si vous souhaitez faire de la calligraphie.

Quiche lorraine, pâté de campagne, filet de boeuf... Un refuge pour les moments de blues...


Des cigarettes hautes en couleurs.

Plein de chats porte-bonheur.

Voilà, that's all folks !

Demain je pars à Nara puis je vais voir Gautier et Fabienne à Kobe, j'irai peut-être faire un tour à Kyoto en rentrant mais je doute que mes finances me le permettent.

Je vous dis donc à dans quelques jours, avec plein de nouvelles photos !

3 commentaires:

  1. J'aime bcp la photo souvenir au château.
    Touriste !!! :o)

    RépondreSupprimer
  2. oh que oui c'est frustrant t'attendre le feu ver pour les piétons!!
    c'est même intenable au bout de 15 jours : quel sera ton seuil de tolérance ? SUSPENSE!!!!!!!!

    fanfan

    RépondreSupprimer
  3. Hihiii, en allemagne aussi tu te fais trèèès mal voir si tu traverses au rouge, tu peux même avoir une amende..

    RépondreSupprimer