jeudi 1 octobre 2009

Insolite shintoïsme

Juste comme ça, vous savez que je ne peux pas allumer ma télé japonaise sans tomber sur un reportage sur la cuisine (et je n'ai que 7 chaînes à tout casser) ?

Samedi dernier, en rentrant de Nara, Laura et moi sommes allées au sanctuaire shinto Atsuta-jingu au sud de Nagoya.
Construit dans les années 1 400, il renferme le sabre sacré de l'Empereur (un des trois symbols divins du trône impérial).
Autant vous dire qu'après les temples et sanctuaires magnifiques que nous avons vus à Nara, nous avons surtout retenu de celui-là... les moustiques.
Il faut savoir que les moustiques sont particulièrement voraces et vicieux ici. Déjà ils sont rayés noir et blanc comme pour dire : "On a même des peintures de guerre, c'est dire si tu vas en baver (ou en l'occurence "si tu vas te gratter") !".
Ensuite, ils piquent à n'importe quel moment de la journée, pas besoin de la nuit pour agir, c'est H24 que tu es under menace dès que tu t'approche d'une plante (c'est à dire, dès que tu prends une pause dans la cour de l'école, chouette, pratique, j'adore).
Enfin ils sont plus "venimeux" qu'en France, le bouton qu'il te laisse c'est de la pierre et ça gratte, MAIS ÇA GRATTE ! En l'espace de 4 jours j'ai du accumuler environ 25 piqures, dont la moitié sur les chevilles car à la fin je rusais, je mettais des pantalons pour qu'ils aient moins de surfaces d'attaque.
Heureusement il pleut depuis une semaine, j'ai un peu de répis, histoire de guérir mes blessures et de me préparer à la prochaine attaque.

Revenons au sanctuaire de Nagoya.

Nous passons tout d'abord sous un "tori", porte souvent rouge qui symbolise l'entrée dans le monde divin (et donc il ne faut pas oublier de sortir par la tori sinon on ne retourne pas dans notre monde, et là c'est balo.).

Quand on visite un sanctuaire shinto, il faut se purifier avant de rencontrer le kami (divinité).

Auprès de ce bassin, la personne prend un sorte de mini-casserole dans la main droite et verse de l'eau sur la main gauche. Puis de la main gauche sur la main droite. Enfin il faut boire un peu d'eau (je n'adhère pas trop à cette dernière étape, surtout qu'on boit dans un mini-casserole qui a servi à tout le monde et de l'eau qui a servi à purifier les mains de tout le monde... A quoi ça sert de s'embêter à porter des masques après ?).

Nous passons ensuite à côté d'un arbre sacré de par son âge (si j'ai tout bien compris), un cyprès de plus de 1 000 ans.


En ce samedi, nous croisons beaucoup de familles venues baptiser le petit dernier.
Un mois après sa naissance, l'enfant effectue sa première visite au sanctuaire pour être présenté au kami. La mère ou la grand-mère tient l'enfant dans une sorte de couverture-kimono posée sur l'enfant et accrochée au cou du parent.
Après une petite cérémonie, le prêtre invite la famille à aller prier devant l'hôtel selon le rituel shinto : saluer deux fois, frapper deux fois dans ses mains, se recueillir et saluer encore une fois.
Ensuite le prêtre agite un bâton chargé de bandelettes de papier et des prêtresses agitent des bâtons chargés de clochettes au-dessus des têtes de l'enfant et de ses parents pour chasser les mauvais esprits.
Après la cérémonie, le nouveau-né reçoit des cadeaux à l'effigie de chats qui veilleront sur sa bonne santé (on retrouve ces animaux dessinés sur les ema vendus dans ce sanctuaire).

inu13 inu14






Business lucratif : la vente de photos du baptême.

Mais le baptême qui nous a le plus plu, c'est celui des voitures !!
Sans rire, ils font baptiser leur nouvelle voiture par le prêtre.
On en croyait pas nos yeux.


video


Dans l'enceinte du sanctuaire, deux nouveaux pavillons en bois (c'est beau) sont en construction et c'est là qu'on se dit qu'ils sont quand même forts ces Japonais, car les pavillons sont identiques aux anciens, mise à part les tuiles du toit. Je ne suis pas sur que l'on saurait reconstruire des églises typiques nous...






Aujourd'hui ce sera plus une minute kawaï :

Un des nombreux restos spécialisés dans le crabe (enfin c'est ce que j'en ai déduit, je n'ai pas encore testé). Vous croyez qu'on a des bavoirs avec un gros crabe dessus comme quand les américain mangent des homards ?

L'emblème des pompiers de Nagoya (je n'ai pas pu vérifier si le pompier ici aussi est un mythe) : le dauphin qui crache de l'eau. J'adore !


Ça je ne sais pas ce que c'est, mais c'est kawaï.


Un petit bouton d'un distributeur de boissons. Le lapin est inutile mais c'est quand même bien plus chou avec !


video

Une nouvelle façon de faire la signalisation (on ne voit pas très bien mais c'est une bonhomme dont le bras se soulève quand il se gonfle d'air).


That's all folks !

Je ne vais pas beaucoup poster les prochains jours étant donné que je ne vais pas voyager mais j'essaierai de mettre des petites choses surprenantes.

Bisous !

PS : Ah je ne vous ai pas dit ! Je suis tombée sur le PARADIS hier. Un magasin spécialisé dans l'import de produits occidentaux !!
Il y a du vrai fromage, des cookies Pepperidge Farm et tout tout tout ! Même des Ricola, c'est dire !
Bon c'est bien sûr hors de prix, mais rien que de regarder tout ça j'étais heureuse (et j'ai aussi craqué pour du thé au jasmin, certes non japonais, mais qui s'est révélé être du vrai thé au jasmin ce matin, ce qui n'est pas rien).
Ne vous en faites plus pour moi, je suis officiellement sauvée !
(Reste plus qu'à trouver du vrai pain pour aller avec le vrai fromage)

PS2 : Ah tiens, je ne vous ai pas non plus parlé de mes cours.
Je n'ai pas encore tout vu mais lorsque le prof est japonais et te sort des phrases du genre :
"Vaille inobationne so impotante ?" pour te dire "Why is innovation so important ?", ça te pousse à la concentration extrême...

1 commentaire:

  1. Hahaaa , trop fort le baptême des voitures !! J'aime beaucoup ton blog, il est très intéressant =) bon courage pour le suite !

    RépondreSupprimer